Wings for science : tour du monde en ULM !

21 Décembre 2017

Faire un tour du monde en ULM, c’est la pari fou lancé par Clémentine Bacri et Adrien Normier l’année dernière !

Mais leur pari ne s’arrête pas là. Derrière cette volonté de liberté totale et de voyage fou se cache en fait un rêve d’enfant pour ces deux tourtereaux : celui d’être utile à la science. Et quel savant mélange leur permettant de joindre l’utile à l’agréable en s’élançant à bord de leur avion ultra léger. Au programme : archéologie, vulcanologie, océanologie… au dessus de paysages incroyables !

Ce projet s’est trouvé un nom : wings for science, des ailes pour la science. Leur association s’adresse à tous les publics et à toutes les bonnes volontés : éducation à la science dans les écoles, actions de sensibilisations et de mobilisations (via des expositions, des livres et des retours d’expérience) et développement ou soutien de programmes de recherche scientifique indépendants (exploration de nouveaux territoires, développement d’outils et de méthodes scientifiques, acquisition et analyse de données nouvelles).

Depuis le début de leur projet, ils ont eu l’incroyable privilège de survoler les paysages les plus fous et les plus surprenants que l’on puisse imaginer. Sans te spoiler, on t’en dévoile une petite partie ici, mais tu peux découvrir l’intégrale là !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Drone : être pilote de drone ne s’improvise pas !

01 Décembre 2017

Cher futur copilote, sache qu’il te faudra même un brevet pour prendre les commandes d’un drone.

Fruit d’une loi votée en 2016, la réglementation française prévoit que les drones de loisirs dont le poids est supérieur à 800 g devront faire l’objet d’une déclaration obligatoire qui s’effectuera en quelques clics et sera gérée par la DGAC (Direction générale de l’aviation civile).
Attention car la réglementation ne rigole pas, du moins sur le papier. Sera constitué comme un délit tout survol d’une zone interdite « par maladresse ou négligence ». Et ce délit ne vous laissera pas sans peine, puisque vous serez passible de six mois d’emprisonnement et 15 000 € d’amende.
Et donc pour conduire un drone il faut un permis de pilote… d’ULM.
airplane-963366_1920

Buggy-ULM : une voiture volante non identifiée traverse la Manche

11 Juin 2017

C’est dans le Pas-de-Calais qu’un appareil mi-voiture mi-ULM s’est envolé dans le ciel, destination le Royaume-Uni.

C’est une prouesse rendue possible par la start-up parisienne Vaylon qui a propulsé l’engin de 450 kg à plus de 100 km/h pour traverser la Manche !

L’engin n’a besoin que de 100 m pour décoller, mais surtout – chose encore plus incroyable – que de 30 m pour atterrir…

Il peut tenir pendant 3 heures la cadence et voltiger à 80 km/h, le tout à 3000 m d’altitude !

Voir l’exploit en vidéo ici !